Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
2016-2017
News
Nouveau format de jeu ?

Nouveau format de jeu ?

il y a 3 mois

groupesToute l'association

Après la suppression des temps-morts techniques pour les JO, le Volley suisse va tester un nouveau format : deux mi-temps de deux sets à 20 points chacune (avec une manche supplémentaire à 10 points si nécessaire). En cas de match nul après les deux mi-temps, un set en or à 15 points sera décisif.

Nouveau format de jeu ?

Le volleyball se prépare à une nouvelle révolution

La Fédération internationale de volleyball veut séduire les diffuseurs en rendant la durée des matches plus prévisible. Swiss Volley teste un système en deux mi-temps ce samedi lors de la Supercoupe, à Fribourg

La Supercoupe masculine, samedi, ne sera pas seulement le premier match de la saison de volleyball en Suisse, mais peut-être aussi d’une nouvelle ère. Amriswil (champion) et Näfels (vainqueur de la Coupe) vont tester à Fribourg un système de comptage révolutionnaire. Objectif: circonscrire la durée des matches dans un format pratique pour la diffusion télé (entre 90 et 110 minutes de jeu), accroître la présence médiatique de la discipline et, en conséquence, ses revenus.

«Rémunérant de plus en plus des sports qui en sont devenus dépendants, les chaînes en viennent à dicter de plus en plus leurs exigences, écrivait, en 1992 déjà, Christian Brochand. Au début, il s’agissait de demandes anodines et pour tout dire normales. A l’époque du noir et blanc, il fut demandé aux équipes de bien vouloir porter des maillots de couleurs contrastées.»

Mais pour la télévision, explique le docteur en sciences de l’information et de la communication, le sport accepte petit à petit de changer de matériel (des balles de tennis jaunes plus visibles), d’horaires (des matches du Mundial 1986 au Mexique sous le cagnard de midi pour le public européen) ou de format (les matches de basket divisés en quatre pour plus d’écrans publicitaires).

Quête d’une nouvelle formule

Quant au volleyball, ce n’est pas la première fois qu’il drague le petit écran. En 1998, la Fédération internationale (FIVB) remplaçait le ballon blanc par un coloré (pour aider les téléspectateurs à suivre l’action) et agrandissait la taille des numéros sur les maillots (pour favoriser l’analyse statistique par les médias). Et surtout, le principe selon lequel il fallait récupérer le service avant de pouvoir inscrire des points était abandonné au profit du système où tous les points comptent (plus compréhensible).

L’idée de contrôler la durée des matches existait déjà à ce moment-là. Mais à l’usage, les matches à sens unique se sont avérés longs de moins d’une heure quand les plus disputés atteignent plus de double. D’où la quête acharnée d’une nouvelle formule. La FIVB a créé un groupe de travail pour plancher sur le sujet. De par le monde les idées fusent, certains proposant même de se calquer sur le fonctionnement d’un match de tennis.

Deux mi-temps

C’est une version inédite de la variante d’inspiration néerlandaise qui sera testée samedi à Fribourg. Les équipes vont disputer deux mi-temps de deux sets à 20 points chacune (avec une manche supplémentaire à 10 points si nécessaire). En cas de match nul après les deux mi-temps, un set en or à 15 points sera décisif.

Ce test ne concerne que la Supercoupe masculine. Les dames de Voléro Zurich, qui commenceront les Championnats du monde des clubs quatre jours plus tard, ont demandé à ne pas être perturbées dans leur préparation. «Cela change complètement le sport, estime Michel Bolle, président de l’Association suisse des coaches de volley. Avec des sets plus courts, les moments décisifs interviendront beaucoup plus tôt. Mentalement, il faudra pouvoir le gérer.» Directeur de Swiss Volley, Werner Augsburger y voit précisément un avantage. «Les équipes doivent se donner à fond dès le départ. Tout retard accumulé prématurément devient difficile à rattraper», explique-t-il sur la plateforme indoorsports.ch.

«Un jeu trop compliqué»

A l’heure de ce simple test, les cobayes ne s’en font pas plus que ça. «Franchement, cela m’est égal, assure le Français d’Amriswil Clément Daniel. Il faut toujours mettre le ballon par terre et gagner le match, non? Alors, quand on nous a annoncé la nouvelle, on en a parlé cinq minutes, on a rigolé, et puis nous sommes passés à autre chose. Nous n’avons fait aucune préparation particulière.» Mais selon lui, l’idée est plutôt bonne. «Avec les exploits de l’équipe de France de volley, j’ai de plus en plus de potes qui regardent des matches, explique-t-il. Mais ils me disent tous que les sets sont trop longs, qu’ils ont tendance à décrocher par moments. Alors, raccourcir les sets peut être une bonne idée.»

Michel Bolle est plus critique. «Le volleyball prend le problème à l’envers, regrette l’ancien international. Si la télévision ne diffuse pas plus de matches, ce n’est pas une question de format. En tennis non plus, on ne peut pas prévoir la durée des rencontres. Non, le problème est que c’est un jeu trop compliqué pour être compris instantanément par celui qui zappe d’une chaîne à l’autre.»

De la nécessité d’une «réflexion plus globale»

Contrairement à la Formule 1, au football ou au hockey où les règles que le grand public ignore ne masquent pas l’objectif essentiel (franchir la ligne d’arrivée en tête, mettre le ballon ou le puck au fond des filets). «Et le volleyball est le seul sport qui a autant changé ses règles ces vingt dernières années, constate l’expert. Cela n’arrange rien pour que les gens comprennent ce qu’ils voient.»

Offrir au volleyball plus de présence télévisuelle, une cause perdue? «Non, répond Michel Bolle. Et sans doute qu’un format de match plus court et mieux maîtrisé peut aider. Mais si on se contente de ça, on remettra en cause le nouveau système dans quelques années à nouveau. Il faut une réflexion plus globale autour de la simplification du jeu.»

Source : https://www.letemps.ch/sport/2016/10/07/volleyball-se-prepare-une-nouvelle-revolution


Voir toutes les news
publié par
auteur

Les anniversaires

Pas d'anniversaire à fêter !

+ DE SPCOC...

PUB

PUB